Tout savoir sur...

ENTRETENIR LA PEAU DE SON CHIEN (copie) (copie)



Le lavage


Comment réaliser le shampooing?

Le rinçage et le séchage

 

 

La santé du poil est conditionnée par de nombreux facteurs, propres à chaque individu. Les principaux facteurs impliqués sont la génétique (certains chiens naissent avec un mauvais pelage), la qualité de l'alimentation (une supplémentation éventuelle en minéraux et en vitamines), l'entretien régulier du pelage et la prévention de l’apparition de problèmes cutanés ou de maladies générales. La peau est bien le reflet de la santé de l’animal.


Les atouts d'une alimentation de qualité

Lorsqu'un pelage apparaît terne, piqué ou cassant, on peut parfois mettre en cause une nourriture pauvre, mal équilibrée ou carencée. Fournir une alimentation d’excellente qualité est donc nécessaire pour optimiser la croissance et l’aspect du pelage. Les poils et l'épiderme sont en effet majoritairement constitués de protéines: leur bonne santé nécessite donc l'apport régulier de protéines de haute qualité, dans une ration hautement digestible. En particulier, la source de protéines de la ration doit être contrôlée (origine animale: mammifères ou poissons, ou végétale). L’utilisation de compléments minéraux et vitaminés spécialement conçus pour améliorer la santé de la peau et du poil peut être bénéfique. Ces produits sont disponibles sous forme de comprimés, de poudres ou de solutions buvables à administrer directement ou à mélanger à la ration. Ils sont parfois directement incorporés dans l’alimentation, en particulier dans les produits industriels haut de gamme. Les acides gras essentiels (AGE) représentent probablement un des facteurs les plus utiles à la bonne croissance du pelage. Il s’agit d’huiles que l’animal ne peut pas fabriquer à l’état naturel et qu’il est donc nécessaire de lui fournir. Les AGE améliorent l’aspect de la peau en s’incorporant dans les membranes des cellules cutanées. Ils possèdent en outre des effets antioxydants (anti-radicaux libres) et anti-inflammatoires. Il faut les administrer tous les jours pendant plusieurs semaines avant d’obtenir un résultat probant. Il faut noter que ces acides gras essentiels ne sont pas présents dans les huiles végétales utilisées pour l'alimentation humaine, mais seulement dans les poissons des mers froides ou dans des plantes particulières (huile de bourrache par exemple).


Les soins locaux en pratique


Pourquoi faire des soins locaux?

Si l'on souhaite que son chien ait un beau pelage, il est primordial de l’entretenir régulièrement, par brossage et lavage. Les vérités bien établies pour nos cheveux sont également valables pour les poils des chiens. Seuls des soins réguliers, fréquents, avec des produits adaptés, peuvent permettre de donner un aspect luisant et fourni au pelage. Ainsi, il faut laver les chiens. Le vieil adage qui déconseillait les lavages fréquents car ceux ci éliminaient les graisses protectrices de la peau était valable au dix-neuvième siècle, quand les chiens vivaient à l'extérieur des maisons dans des niches, sur de la paille... Aujourd'hui, nous disposons de produits adaptés, formulés spécifiquement pour la peau du chien, qui prennent en compte les particularités de la structure cutanée de cette espèce, et il n'existe aucun danger à utiliser ces produits fréquemment, bien au contraire! D'autre part, la propreté doit être un souci constant, pour le chien, mais également pour son propriétaire et son entourage. Gare aux salissures et aux odeurs désagréables.

Haut de page

Le brossage

Quelle que soit la morphologie et le mode de vie du chien, le brossage est utile dans tous les cas. En effet, il associe un effet démêlant à une action mécanique, qui permet d’éliminer les poils morts et d'augmenter la circulation sanguine à la base des poils vivants, ce qui stimule leur pousse. D'autre part, dans les races à poils longs, le brossage peut s'avérer indispensable.

La fréquence des brossages est variable selon la longueur du poil: plus il est long, plus les brossages doivent être fréquents (jusqu'à une fois par jour).


Attention au matériel!

Il faut utiliser un matériel adapté, qui varie selon le type de pelage (brosses, peignes ou étrilles) en ayant soin de ne pas abîmer la peau. Pour les races à poils courts un peigne à petites dents serrées, pour les races à poils longs un peigne muni de grandes dents conviennent parfaitement. Pour les brosses, les soies naturelles sont préférables aux fibres synthétiques. Ces dernières produisent de l’électricité statique et rendent les poils cassants.

N'oubliez pas de nettoyer régulièrement brosses et peignes pour éviter qu'ils ne se recouvrent de poils morts ou de débris.

Haut de page

La tonte et le toilettage

Hormis les races à poils courts, tonte et toilettage peuvent s'appliquer à tous les chiens. Dans certaines races, la repousse des poils est particulièrement importante et rapide et un toilettage complet est nécessaire. Certains chiens ont besoin d’un toilettage par an, d’autres tous les mois! D'autre part, le toilettage peut être nécessaire pour que l'esthétique du chien corresponde au standard de sa race ou tout simplement au souhait de son propriétaire. Enfin, le traitement de certaines maladies de peau impose la réalisation de soins locaux parfois contraignants, et une tonte complète est alors parfois indiquée.

Le toilettage peut être réalisé à la maison ou, mieux, dans des établissements spécialisés. Il faut savoir que dans certaines races, la tonte est déconseillée au profit de l'épilation. Cette technique consiste à arracher les poils morts et permet de maintenir un pelage de la qualité recherchée: soit très doux, soit au contraire très dur (c'est le cas du West Highland White Terrier par exemple). Attention aux idées reçues: cette pratique n'est pas barbare; le chien n'est pas incommodé par l'épilation. En revanche, elle peut être déconseillée si l'animal présente une maladie de pea

u chronique, car elle pourrait alors favoriser une inflammation et des démangeaisons.


                               Eviter les soucis en cas de tonte

Tondre un chienn'est pas toujours un acte simple. C'est pourquoi il existe des professionnels qui sauront vous aider. Le premier risque est de couper la peau. En effet, bien que les tondeuses soient de plus en plus performantes, la peau du chien est très fine et facilement déchirée si la tondeuse dérape... Il faut donc penser à bien appliquer la tête de la tondeuse à plat sur la peau, et contrôler la résistance en tirant délicatement sur la zone à raser. Il faut également être attentif à la température des zones métalliques de la tondeuse, qui ont tendance à rapidement chauffer et peuvent brûler l'animal

Haut de page

 

Le lavage

Pour obtenir un beau pelage et une peau en bonne santé, des lavages réguliers sont indispensables. En effet, les poils, gainés par le sébum, attirent les poussières et les débris, se salissent en permanence et deviennent rapidement secs, ternes et cassants.

A quelle fréquence?

Il n'est pas facile de répondre avec précision à cette question. Comme pour nos cheveux, cela dépend d'un grand nombre de facteurs: activité du chien, environnement, type de poils etc... La fréquence des lavages doit être accrue en milieu urbain (pollution, impuretés atmosphériques). Contrairement aux idées reçues, il est possible de laver un chien une fois par semaine si son hygiène le nécessite. En présence d'une maladie de peau, des shampooings traitants peuvent être nécessaires une à deux fois par semaine au début, puis une à deux fois par mois quand l'état cutané s'est amélioré.

Avec quels produits?

Le lavage du chien nécessite l’utilisation de shampooings adaptés. Il faut impérativement avoir recours à des produits conçus spécialement pour l'espèce canine. L’utilisation de produits détergents (savons), acides ou agressifs est à proscrire car ils peuvent irriter la peau et provoquer l’apparition de pellicules. De même, l'utilisation de shampooings pour humains(même ceux pour bébés), trop agressifs pour la peau du chiens, risque d'abîmer et de dessécher sa peau. Les conséquences de ce type de shampooing sont immédiates: apparition de démangeaisons et de pellicules.

Les shampooings spécialement formulés pour la peau du chien sont particulièrement doux, peu agressifs et peuvent être employés souvent, et même très souvent. Il existe des gammes de produits adaptés à chaque type de pelage et de peau (pour les peaux trop grasses ou trop sèches par exemple).


Quels sont les bénéfices d'un lavage régulier?

Bien réalisé, le lavage procure de nombreux bénéfices ; amélioration des rapports homme/animal facilitation des contacts et de la manipulation élimination des poils morts (moins de poils sur les moquettes, moins de bourres sur les chiens à poils longs, moins de troubles digestifs liés à l’ingestion des poils) amélioration de la qualité et de l’aspect du pelage détection précoce d’éventuels troubles dermatologiques mise en évidence des ectoparasites



Comment choisir le shampooing le plus adapté pour votre chien?

Le choix d'un shampooing de qualité n'est pas toujours facile, d'autant plus que les fabricants ne précisent pas toujours la composition sur les flacons. Il faut éviter les produits "bas de gamme", et le meilleur conseil à vous donner est d'essayer plusieurs produits et de garder celui qui vous convient le mieux (facilité d'application, pouvoir moussant, odeur, aspect des poils après utilisation, inocuité c'est à dire absence d'irritations).

Haut de page

 


Comment réaliser le shampooing?

Le chien est initialement brossé pour éliminer les débris et les poils morts. Il est ensuite mouillé à l'eau tiède. Le produit est appliqué sur les poils après avoir été dilué dans un peu d'eau. Il faut masser l'ensemble du corps en commençant par la tête et en finissant par l'arrière-train, la queue et les extrémités des membres. Attention aux zones sensibles que sont les yeux, les oreilles et la région située près de l'anus et des organes génitaux .Attention également à ne pas appliquer le produit trop près de la bouche, pour éviter une ingestion.

Il faut scrupuleusement suivre le mode d’emploi, en particulier respecter les temps d’application (il faut parfois plusieurs minutes de contact entre le shampooing et la peau pour que le produit agisse efficacement). Dans les races à poils longs, les bourres de poils doivent être coupées et un peignage soigneux devrait être effectué avant le shampooing. Dans ces races, il est également important d’appliquer le shampooing uniformément d’un mouvement régulier et uniquement dans la direction du poil, afin d’éviter de les emmêler.


Mon chien n'aime pas être lavé

Certains chiens répugnent à être mouillés. Il est donc souhaitable de se placer dans les meilleures conditions pour réaliser le shampooing afin de ne pas l'effrayer. Avec un peu de persuasion et de la patience, tout se passe le plus souvent facilement. Evitez d'ouvrir brusquement le robinet de la douche, pensez à régler la température avant d'appliquer l'eau sur le pelage. Parlez lui doucement. Rappelez vous également que la surface des baignoires ou des douches est souvent glissante. N'hésitez pas à mettre sur le sol un tapis antidérapant pour éviter les cascades intempestives. Habituez le tôt aux manipulations du lavage…

 

 


Les shampooings traitants

Certains shampooings contiennent des principes actifs qui ont une action sur la peau. Ils sont généralement prescrits par le vétérinaire pour soigner une maladie de peau ou pour éviter la rechute d'une dermatose contrôlée. L'utilisation de tels shampooings nécessite deux applications. Après avoir mouillé le chien, la première application permet d'éliminer les salissures et les débris présents sur les poils et prépare la peau à la pénétration des principes actifs. Après un rinçage, la seconde application permet au principe actif d'agir dans la peau. Le shampooing doit être laissé au contact de la peau pendant plusieurs minutes (une dizaine en général) avant de rincer soigneusement

Haut de page


 

Le rinçage

Le rinçage doit être méticuleux et durer plusieurs minutes afin d'éliminer totalement le produit de la peau et des poils. L’utilisation d’après-shampooings réhydratants (qu’il ne faut pas rincer) est très intéressante pour améliorer l’aspect du pelage, le rendre doux et brillant. Ces produits sont appliqués en frictions ou en pulvérisations. L’utilisation de démêlants est souvent nécessaire dans les races à poils longs.

Le séchage

Le séchage doit être réalisé soigneusement. Le pelage est d'abord essoré avec une serviette propre, puis on frictionne le corps doucement. On peut éventuellement avoir recours au sèche-cheveux en ayant soin de ne pas trop l’approcher des poils (risque de brûlure).



Les shampooings secs

Les shampooings secs, qui comme leur nom l'indique ne nécessitent pas de mouiller le pelage, ne sont pas des shampooings car ils ne lavent pas. Ils absorbent tout au plus les salissures et les excès de sébum, et permettent donc de redonner un aspect moins terne au pelage. Ceci n'est que transitoire et le chien n'est aucunement nettoyé.

Nous déconseillons personnellement leur utilisation

En revanche, il existe des mousses spécialement adaptées à la peau du chien, qui peuvent aider pour les animaux récalcitrants car elles permettent d'éliminer poils morts et salissures, à condition d'être brossées après application.


 

Une bonne hygiène cutanée

Avec quelques efforts, la peau et le pelage de votre chien auront rapidement un très bel aspect. Quelques conseils de bon sens sont rappelés ici.

Il ne faut pas laisser un chien avec des poils souillés ou mouillés car la macération peut provoquer l’apparition d’une mauvaise odeur et même une infection de la peau, qui est une cause très fréquente de dermatose

chez le chien.

Ceci est particulièrement important dans les races de petit format à poils longs, notamment s'il existe des troubles digestifs (diarrhée) ou urinaires (mictions répétées). Dans certains cas, une tonte délicate des poils situés autour de l'anus ou de la région vulvaire peut être indiquée régulièrement.

La beauté du pelage nécessite également de lutter efficacement contre les ectoparasites (puces, tiques, ...) souvent rencontrés chez nos compagnons domestiques. Des traitements insecticides réguliers sont intéressants en prévention, car les parasites externes sont à l’origine d’anomalies cutanées ou de démangeaisons, néfastes pour la peau et donc pour le pelage (se reporter au chapitre des parasitoses cutanées).

Haut de page