Fiches thématiques

LA DEMODECIE DU CHIEN (copie) (copie)


La démodécie est une dermatose parasitaire due à la prolifération excessive dans la peau d’un acarien nommé Demodex canis. Le chien héberge de façon normale un nombre réduit de démodex dans ses follicules pileux. Lorsque ces parasites se multiplient et se développent anormalement, des lésions cutanées peuvent alors apparaître.

Plusieurs maladies différentes

On distingue la démodécie du jeune chien (de moins de deux ans) pour lequel une déficience des défenses immunitaires est suspectée, et la démodécie de l’adulte (ou du chien âgé) qui apparaît souvent chez un animal présentant par ailleurs une maladie générale à l'origine d'un immunodéficit.
En fonction de l’étendue des lésions, on distingue également la démodécie localisée, observée le plus souvent chez le chiot ou le chien jeune et la démodécie généralisée, qui est une des plus graves dermatoses canines. Quel que soit l’âge du chien, la démodécie généralisée peut être compliquée d’une infection. En règle générale, la démodécie généralisée est la conséquence de l ’évolution d’une démodécie localisée.


 


Un diagnostic facile

Le diagnostic de démodécie est facilement fait par le vétérinaire qui réalise des prélèvements cutanés par raclage et met immédiatement en évidence les parasites au microscope.

Mais un pronostic et un traitement variables

En cas de démodécie localisée (sauf lors d’atteinte des pattes et des oreilles), l’animal guérit spontanément en quelques semaines à quelques mois. L’évolution vers la forme généralisée est rare (environ 10 pour cent des cas). Le traitement n’est donc pas justifié pour cette forme. Une surveillance attentive est cependant nécessaire afin d’identifier précocement les cas où l’extension et la généralisation des symptômes imposeraient un traitement.
Les formes podales ou auriculaires ont un pronostic réservé et nécessitent un traitement de longue durée.
La démodécie généralisée est une des dermatoses canines les plus graves, considérée par certains comme pouvant mettre en jeu la vie de l’animal.
Le traitement de la démodécie chez le chien vise d’une part à éliminer les parasites (utilisation de substances acaricides), d’autre part à restaurer un aspect cutané proche de la normale (recours aux produits locaux et en particulier aux shampooings) et enfin à lutter contre l’infection bactérienne secondaire (utilisation d’antibiotiques et de produits locaux adaptés).
Le traitement devra être poursuivi jusqu’à obtenir une guérison parasitologique (absence totale de démodex dans la peau du chien). Toute interruption prématurée du traitement expose à des rechutes. Enfin, des contrôles réguliers doivent être réalisés pour détecter au plus tôt une éventuelle rechute.

Des mesures de prévention draconiennes

Seul un traitement intensif, prolongé (et malheureusement coûteux) peut permettre de guérir les animaux atteints de démodécie généralisée. Une prévention efficace de cette dermatose est donc souhaitable. La démodécie généralisée ayant un caractère héréditaire, il est fortement recommandé de stériliser les chiens atteints de cette maladie et d’écarter de la reproduction les étalons et les femelles des lignées atteintes. Notons qu’aux Etats-Unis, l’Académie Américaine de Dermatologie Vétérinaire conseille depuis 1983 la castration systématique des animaux atteints et/ou ayant des descendants atteints.