Fiches thématiques

LES TEIGNES (copie) (copie) (copie) (copie)


Les dermatophytoses (ou teignes)

A quoi est due la teigne?

Les dermatophytoses sont des infestations par des champignons, qui envahissent les poils, les couches superficielles de la peau et les griffes. On parle de teigne seulement lorsqu’il y a envahissement des poils. De nombreux dermatophytes peuvent être rencontrés chez le chien. Citons, par ordre décroissant de fréquence, Microsporum canis,  Microsporum gypseum,  Microsporum persicolor et  Trichophyton mentagrophytes. Certains champignons sont zoophiles, c’est à dire qu'on les retrouve sur le pelage des animaux, d’autres sont telluriques, c’est à dire qu'ils vivent dans le sol.
La contamination peut donc se faire soit par le biais d'un animal contaminé (il s'agit souvent d'un chat) ou par l'environnement.

 


Des symptômes peu spécifiques

Les dermatophytoses sont surtout rencontrées chez les animaux jeunes ou vivant en communauté (chenils, élevage). Les lésions sont généralement des zones sans poil siégeant sur la face ou les membres. On observe parfois des pellicules ou des croûtes. En général, les dermatophytoses ne sont pas prurigineuses. A côté de ces lésions « typiques » de teigne, existent de nombreuses autres présentations cliniques: « lorsque cela ressemble à de la teigne, ce n’en est probablement pas et lorsque cela n’y ressemble pas, cela pourrait en être » (Scott et Carlotti).
Le diagnostic se fait par mise en culture des poils et identification du champignon.
Le traitement fait appel aux antifongiques. Il doit être long, au moins plusieurs semaines... Idéalement, il devrait être poursuivi jusqu’à l’obtention de cultures fongiques négatives, c’est à dire, dans tous les cas, bien après la disparition des lésions.

Attention à la contagion

La contagion est parfois très importante. Des mesures de décontamination de l'environnement doivent être prises. Le port de gants, l'isolement des animaux malades peuvent également être décidé.

La contagion à l'homme

Les contaminations humaines se font généralement par contact direct avec l’animal. Elles sont donc plus fréquentes avec les chiots, parce qu’ils sont plus souvent manipulés. Les lésions humaines typiques sont des plaques rouges, sur les bras et le tronc. On parle d’herpès circiné. Microsporum canis est un des agents les plus fréquents de teigne chez l’homme. Le traitement de l’homme est nécessaire car, contrairement aux gales et aux pseudogales, la dermatose ne guérit pas spontanément.

La dermatite à Malassezia

Connues depuis le dix-neuvième siècle, les levures Malassezia sont régulièrement impliquées dans l'apparition de dermatoses chez le chien. Il existe plusieurs espèces de Malassezia.
Les levures sont responsables de dermatoses chez l'homme et chez les animaux. Il s'agit de composants normaux présents sur la surface de la peau, mais qui peuvent, sous l'effet de certains facteurs favorisants, se multiplier et devenir pathogènes.
Les facteurs prédisposants à la multiplication des levures sont mal connus chez les carnivores domestiques. Le rôle d'une augmentation locale de l'humidité (présence de plis, réaction d'hypersensibilité, climat), ou d'une augmentation des nutriments sur la surface cutanée (modifications hormonales) sont possibles.

Les races à risque

Les Basset Hound, Caniche, West Highland White Terrier et SharPei sont prédisposés. Les Labrador, Cocker et Teckel sont également considérés comme à risque.
Il semble que dans certaines races (Basset Hound, SharPei, WHWT) les lésions apparaissent préférentiellement avant l'âge de deux ans, alors que dans d’autres races (Labrador, Berger Allemand, Cocker, Teckel) la moyenne d’âge est supérieure à 4 ans.

Les lésions sont souvent localisées : la face (lèvres, paupières), le cou, les pieds, les conduits auditifs externes, les ars et les plis de l’aine sont préférentiellement atteints. Plus rarement une dermatite généralisée est observée.
On observe des démangeaisons, une peau irritée, rouge, avec des squames et des pellicules. Lors d'infection importante, une mauvaise odeur est présente, et les poils peuvent tomber.
Le diagnostic est facile, par prélèvements cutanés superficiels observés au microscope, qui permettent de visualiser les champignons.
Le problème est toujours d'évaluer leur responsabilité dans l'apparition des lésions de votre chien: en effet dans certains cas, l'infection par ces champignons n'apparaît qu'à la suite d'une autre dermatose, qu'il faudra identifier...

 


Le traitement fait appel à des produits antifongiques, par voie locale et par voie générale. Il doit être poursuivi au moins pendant 3 semaines pour être efficace.
L'identification et le traitement d'une cause sous-jacente expliquant la multiplication des levures est nécessaire pour éviter les rechutes. Lorsqu'aucune cause sous-jacente n'a été identifiée (dermatite à Malassezia "primaire"), seuls des traitements symptomatiques au long cours sont possibles. Le recours régulier à des shampooings ou à des lotions antifongiques (une ou deux fois par semaine) est particulièrement bénéfique dans cette indication.