Fiches thématiques

PEAU ET ALIMENTATION CHEZ LE CHIEN (copie) (copie) (copie) (copie)


L’allergie alimentaire est une dermatite allergique provoquée par des aliments. Cette maladie représente 10 à 15 % des dermatites allergiques du chien et provoque des symptômes essentiellement cutanés chez l’animal, beaucoup plus rarement des troubles gastro-intestinaux ou respiratoires.

Quels aliments provoquent des allergies?

Les aliments en cause sont souvent des protéines ou des additifs contenus dans la ration alimentaire de l’animal ou dans les «extras»! Les plus incriminés sont les protéines de boeuf (viande, lait, beurre, fromage), mais il peut également s’agir de nombreuses autres protéines: froment (gâteaux, pain, pâtes...), oeufs, riz, céréales etc... A noter que tous ces allergènes (protéines et additifs) peuvent se retrouver dans tous les aliments industriels (boîtes, croquettes...).

Pour se sensibiliser, l’animal doit ingérer régulièrement (plusieurs fois par mois) l’aliment contenant les allergènes. Cette sensibilisation peut être assez rapide ou très longue, et donc, l’âge d’apparition des premiers symptômes est très variable. Après sensibilisation, il suffit que l’animal ingère une seule fois une très faible quantité de l’aliment responsable (pour fixer les idées, l’équivalent d’un dé à coudre), pour déclencher l’apparition de symptômes cutanés, ceux-ci ayant tendance à s’aggraver avec l’âge. Il ne semble pas y avoir de races prédisposées.

Des symptômes stéréotypés quel que soit l'aliment en cause

Le premier signe est la démangeaison. L’animal peut se gratter tout le corps ou, parfois, seulement se lécher ou se mordiller les pattes et/ou se frotter la face; ceci précède toujours l’apparition des lésions. Une otite peut aussi être le seul signe clinique. On observe, plus ou moins rapidement, des lésions cutanées secondaires à l’inflammation et/ou au grattage: croûtes, alopécie (chute de poils), séborrhée (odeur rance), voire une pyodermite (infection cutanée).

Pas de test allergique disponible

Le diagnostic est relativement délicat. A l’heure actuelle, il n’existe en effet aucun test cutané (intradermo-réactions) ou sérologique (prise de sang) pour mettre en évidence cette allergie.
Le seul moyen est de procéder à un régime d’éviction afin de soustraire l’animal aux allergènes incriminés pendant un temps suffisant pour voir les symptômes cutanés disparaître ou s’atténuer.

Comment traiter une allergie alimentaire?

Le traitement est théoriquement simple. Il suffit de supprimer à jamais l’aliment incriminé de l’alimentation de l’animal. Le problème n’est en fait que contrôlé: en cas de réadministration malencontreuse de l’aliment offensant, la rechute est certaine...Aussi délicat est le diagnostic dans sa réalisation, aussi simple est le traitement.